Troisième maternelle

Qu’apprenons-nous chez les Lutins en 3e maternelle ?

Chez les Lutins, en continuité avec les 1re et 2e maternelles, nous mettons tout en œuvre pour développer l’autonomie, la débrouillardise et le côté social dans un esprit chrétien.

Grandir et vivre ensemble tout en s’amusant, en apprenant par le jeu et la manipulation.

L’expression verbale est très importante cette année. Les enfants doivent être capables de s’exprimer clairement en construisant des phrases correctes et comprenant un vocabulaire varié et adapté. L’oral, la prononciation et la syntaxe sont mis en évidence au quotidien.

Les notions spatiales devront être fixées en fin d’année scolaire. C’est très important pour eux de connaître le vocabulaire et ainsi de se repérer dans l’espace pour arriver progressivement à s’organiser sur papier ou dans un cahier. Ils passent ainsi du concret à l’abstrait.

En ce qui concerne les notions temporelles, nous les travaillons tous les jours au moment de l’accueil : hier, aujourd’hui, demain, les jours de la semaine, les mois, les dates…

Il ne faut surtout pas oublier la créativité, l’art, les bricolages, la musique qui sont d’autres moyens d’expression très importants pour leur équilibre.

La manipulation par essai et par erreur sera la meilleure manière de comprendre et de trouver des solutions.
Pour les préparer au mieux à la première primaire, il faut aussi leur proposer des activités de pré-écriture (prénoms, chiffres, mots…), de prélecture (reconnaissance de lettres, de mots, de chiffres) et de précalcul (décomposition des nombres de 1 à 10, équivalence, correspondance terme à terme, vocabulaire mathématique, addition…). Bien évidemment, toutes ces compétences se développeront en jouant et en manipulant lors d’ateliers individuels ou collectifs.

Quelque soit la compétence visée : mathématique, éveil, français… un matériel ludique et didactique est proposé à la classe. L’utilisation de jeux éducatifs spécifiques, d’histoires, de poésies et bien d’autres pourront les aider dans leurs apprentissages.
La dernière année maternelle est une année charnière. C’est pourquoi chaque jour est important pour préparer au mieux nos petites coccinelles à leur envol.

— Titulaire : Virginie Dinon

photo illustrant l'article

← Première maternelle